ACCUEIL

CALENDRIER

Avril 2017 Mai 2017 Juin 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31

Identification






Mot de passe oublié ?
Une centenaire à Poses ! (article enrichi) Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Simone MOREL et Didier PIEDNOEL   
10-01-2017
logocentenaire.jpg

Nous avons à nouveau, depuis le 8 janvier, une centenaire à Poses, Madame Renée COURTOIS.

Notre village doit bénéficier d’un climat propice au bien vieillir puisque nous avions déjà connu au moins cinq centenaires par le passé, dont les portraits ornent la salle du Conseil.

Madame COURTOIS est en excellente forme physique et intellectuelle. Elle va faire seule ses courses d’appoint, joue encore du piano (mais concède-t-elle, "plus que mes deux morceaux préférés, un de Mozart et un de Rachmaninov" !!!).

La municipalité voulait lui rendre hommage, et ce d’autant plus que le mari de Madame COURTOIS a été maire de POSES treize années durant, nommé en 1945 par le Conseil National de la Résistance puis élu ensuite. Madame COURTOIS qui dit d’ailleurs qu’elle était à l’époque jalouse de la mairie qui accaparait tant son mari !

Les enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants s’étaient réunis dimanche, le jour même de l’événement. Simone MOREL et moi, avec la permission des enfants, sommes venus apporter un petit bouquet, lire un mot puis sommes repartis en laissant Madame COURTOIS au milieu de ses proches !

Quels moments inoubliables ! 

 

Simone MOREL, Didier PIEDNOEL

 

Extrait du discours de l'un des fils de M. et Mme COURTOIS rendant hommage à son père, et éclairant un peu l'histoire de POSES :

" Notre Maman, bien souvent, attendait notre Père lors des soirées de conseils municipaux.

Il eut la chance d’avoir pour conseiller général et président de chef lieu de canton Pierre Mendès France. Des liens d’amitié, de confiance se tissèrent entre eux. Ceux-ci lui permirent de réaliser de nombreuses améliorations pour la vie quotidienne des Posiens et des habitants du canton :

·       Adduction d’eau,

·       Habitats sociaux, dont la rue du Roussillon à Poses.

Il fut aussi Président fondateur du premier « SOS Villages d’enfants » en France, installé à Connelles, et s’y investit avec cœur.

Vous imaginez donc quelle patience et abnégation il a fallu à notre mère élevant déjà sept enfants !

Lorsqu’en 1958 Pierre MENDES FRANCE, par respect du droit et de la démocratie mit fin à tous ses mandats, il proposa à notre père de lui succéder au Conseil Général. Il refusa et ne souhaita pas, lui non plus, poursuivre la vie politique à l’exemple de celui qu’il admirait tant. "

 

 

 

Dernière mise à jour : ( 12-01-2017 )
  >
< Précédent   Suivant >