ACCUEIL arrow Derniers articles arrow Fermeture envisagée du collège Pierre MENDES FRANCE à la rentrée 2018

CALENDRIER

Novembre 2017 Décembre 2017 Janvier 2018
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Fermeture envisagée du collège Pierre MENDES FRANCE à la rentrée 2018 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Didier PIEDNOEL   
10-10-2017
pmf.jpgCe site internet communal a une vocation plus informative que politique. Je voudrais déroger à ce principe en vous exposant cette fois une problématique politique, au sens noble du terme.

Le Conseil Départemental de l'Eure a décidé de fermer deux collèges, Pablo NERUDA à Evreux, et Pierre MENDES FRANCE à Val-de-Reuil, ce dernier recevant les enfants de Poses.

Sur quoi se fonde cette décision ?

 

  •         Sur la nécessité de maintenir à 56 le nombre de collèges gérés par le département, alors qu’il serait nécessaire d’en construire un au Neubourg ;
  •         Sur le fait que de nombreuses places seraient vacantes sur l’ensemble des 56 collèges du 27 ;
  •         Pour Pierre MENDES FRANCE sur des considérations de construction : mal conçu et amianté, ce qui est totalement faux.

 

Ce problème ne relève pas de la politique politicienne : M. le Président de l’Agglomération SEINE EURE, Monsieur Bernard LEROY, Monsieur le Préfet de l’Eure, M. le Maire de Val de Reuil, Monsieur JAMET, nos deux conseillers départementaux, Madame Janick LEGER et Monsieur Jean-Jacques COQUELET, se sont prononcé contre ce projet de fermeture.

Seul Monsieur LECORNU, ancien président du département devenu Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Ecologie Monsieur Nicolas HULOT, son entourage et celui qui lui a succédé au Conseil Départemental s’entêtent dans cette décision.

Pourquoi cette décision est-elle aberrante : 

  • Parce les deux collèges visés sont en Zone d’Education Prioritaire (hasard ?) ;
  • Parce les 280 élèves de Pierre MENDES FRANCE (PMF) vont être envoyés sur d’autres collèges (à l’exception d’Alphonse ALLAIS, déjà complet) ;
  • Que deux hypothèses sont retenues par le CD 27 pour les élèves de PMF :
    • Envoi vers deux collèges de Louviers et vers Michel de MONTAIGNE,
    • Envoi vers ces trois mêmes collèges et vers celui de Pont de l’Arche.
  • Parce que vous l’avez noté, on ferme deux collèges pour en ouvrir un seul, soit une économie brute (brutale) d’un collège…
  • Parce que les parents à faibles ressources vont se voir contraints de payer transports et cantine, parfois, souvent, pour une fratrie ;
  • Parce que la zone qui entoure le collège PMF, vous l’avez constaté, est en forte expansion ; de nombreux programmes immobiliers s'y développent...
  • Parce que M. Le Président de l’Agglomération SEINE-EURE base sa politique de l’habitat sur la volonté de faire venir 15000 des 35000 employés qui habitent hors de l’agglomération ;
  • Parce que Michel de MONTAIGNE étant en saturation pour accueillir 100 des 280 élèves de PMF, le département propose la construction de quatre classes…

Enfin et c’est sans doute ce qui me choque le plus : les parents d’élèves de Pierre MENDES FRANCE et de Pablo NERUDA sont alertés, mobilisés contre cette décision. Mais qu’en est-il des autres collèges qui les entourent ? Les parents savent-ils que leurs enfants vont être déplacés ? Ainsi à Michel de MONTAIGNE (MdM) si 100 élèves arrivent de PMF, plusieurs dizaines d’autres, actuellement à MdM, vont se retrouvés mutés sur des collèges environnants ! Drôle d'effet papillon, camouflé sous une pseudo logique de carte scolaire...

Que dire aussi du bilan carbone de cette décision pour tous ces enfants obligés demain de prendre le bus alors qu’ils allaient à pied au collège ? D’ailleurs qu’elle est la desserte scolaire de Pont de l’Arche par exemple ? Nulle !

Bref à écouter ici et là les différents arguments, force est de constater que nous sommes au mieux dans une politique de réductions brutales des coûts, au pire dans le registre de la vengeance politicienne dont nos enfants feront les frais. Même le ministre de l’Education Nationale ne comprendrait pas totalement la décision. Mais voilà : c’est le Conseil Départemental qui tient les cordons de la bourse…

Aussi je vous invite à soutenir les parents d’élèves de PMF, ceux qui l’ont été et ceux qui étaient appelés à le devenir, et à soutenir la manifestation du 13 octobre prochain. Vous pouvez connaitre le programme de cette journée en consultant sur FaceBook la page « Sauvons PMF ».

En espérant que MM. QUESTEL (le député de notre circonscription) et LECORNU se souviendront avoir rejoint une équipe qui se targue de faire de la politique autrement

Et que faire de politique autrement consiste, peut-être, sans doute, à admettre qu’on a pu mal considérer une situation initiale… Et à revenir en arrière sans que cela apparaisse comme une reddition.

 

Didier PIEDNOEL 

Dernière mise à jour : ( 10-10-2017 )
  >
< Précédent   Suivant >